Conan et les mangeurs d’homme de Zamboula de Gess

conan-gess
[Total : 1   Moyenne : 2/5]

Résumé

Conan dans une Samarcande mythique, capitale du commerce mondial, à la croisée des routes entre la Chine, l’Inde, la Perse et l’empire Byzantin.

Au carrefour des langues et des cultures, se dresse la perle du désert, la mythique cité marchande de Zamboula dirigée par le satrape Jungir Khan conseillée par sa maîtresse, la belle Nafertari.

weird-tales-zamboula
Couverture originale de Weird Tales avec la nouvelles de Robert E.Howard et son héroïne Nefertari

Escortant une caravane de marchands, le cimmérien erre dans les bas fonds de la cité en quête d’aventure et de plaisir des sens. Logé dans la demeure de l’étrange Aram Baksh, Conan est agressé par une horde de monstres mangeurs d’homme qu’il se met en chasse de traquer dans la cité. Il sauve au passage la vie d’une belle, envoûtante et mystérieuse créature féminine prénommée Zabibi.

Au cours de ce périple oriental emprunt d’un très fort érotisme, Conan croisera la route des démons mangeurs d’homme, du sanctuaire Hanuman où vit le démon Baal Pteor, de serpents venimeux, de guerriers du désert fanatiques et anthropophages et du joyau légendaire l’étoile de Khorala.

conan-gess

Tout en exotisme sensuel et macabre, cet album permet à Gess de montrer une nouvelle facette de son talent graphique notamment pour les créatures féminines dénudées, présentes dans 22 pages sur 48 (45%) que comporte l’album. En ce sens, il ne fait que rendre honneur à la nouvelle de Howard qui a longtemps hésité à la vendre au magazine Weird Tales ou à Playboy.

Mon avis

La nouvelle de Howard n’est pas aussi ambitieuse que celle d’Au delà de la rivière noire ou la Reine de la Côte Noire (Howard adorait le rouge et le noir, probablement un grand admirateur de Stendhal, il a aussi écrit le pacte noir, la main de la déesse noire, les clous rouges et le meilleur les Épées rouges de Cathay la Noire). Les mangeurs d’homme correspond à une commande de l’éditeur de Weird Tales qui avait des problèmes d’audimat comme on dirait aujourd’hui et qui cherchait quelque chose de particulièrement racoleur pour ne pas dire vulgaire. Howard répondit avec brio à cette commande qui donna cette nouvelle où le personnage principal féminin trouve normal d’accompagner notre cimmérien préféré entièrement nue.

L’histoire est relativement simple et globalement peu intéressante, donc nos espoirs se sont évidemment reportés sur le travail graphique de Gess.

conan-gess2

La mise en case est très dynamique. Tout l’album dont les storyboards a été réalisé sur ordinateur. Les cases s’étirent au début de l’album lorsque Conan flâne dans la cité et leur nombre par page augmente ensuite régulièrement au fur et à mesure où la longue course poursuite de l’album s’accélère. Les ambiances sont magnifiquement travaillées avec des couleurs chatoyantes en fonction de chaque lieu et chaque moment de l’album.

Le Cimmérien est fort et musclé avec un nombre tellement important de cicatrices que cela lui confère un petit côté créature de Frankenstein, un peu curieux. Les personnages ont très souvent des expressions faciales agressives ou effrayées, même quand ils sont souriants ou calmes, c’est un trait signature fréquent chez Gess. Les personnages ont des visages très marqués, comme s’ils avaient tous croisés Cthulhu à un moment donné de leur existence.

Pourquoi vous allez aimer

Si vous aimez la musculation, les dialogues pleins de testostérone, les gros bills et les héroïnes sensuelles et mystérieuses. Si vous n’attachez pas une importance considérable à une histoire qui se tient et réellement prenante, cet album est fait pour vous.

Détails

  • Éditeur : Glénat
  • Nombre de tomes : 9
  • Parution : mars 2020
  • Scénario : GESS
  • Dessin et couleur : GESS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *