« Gentlemind » de Diaz Canazales, Tereza Valero et Antonio Lapone

Couverture Gentlemind

Le pitch de l’éditeur

New-York, 1940. Navit, une jeune artiste désargentée, hérite d’un journal de charme quelque peu désuet : Gentlemind. Combative, intelligente et audacieuse, elle s’improvise patronne de presse et se lance le défi insensé d’en faire un magazine moderne. Hantée par le souvenir de son amant disparu sur le front en Europe, elle doit affronter la réalité d’une société américaine en plein âge d’or mais résolument machiste… Un récit profondément touchant, sur trois décennies, du rêve américain au féminin !

Dans ce second tome, le public découvre qui est John Doe, le fameux auteur mystère qui tenait les lecteurs en haleine. Cette découverte brise le charme pour le public mais entrave également l’inspiration de l’auteur. Navit doit donc à nouveau réinventer son magazine pour retrouver l’excitation du public et celle de la création.

Gentlemind tome 2 - qui est John Doe

Mon avis

Décliner le rêve américain au féminin, telle est la promesse de « Gentlemind ». Le tome 1 narrait la mise sur orbite du magazine, le tome 2 évoque le besoin de se ré-inventer en permanence pour continuer à susciter l’excitation du public.  Faire venir au sein de ses équipes l’ennemi d’hier ou l’amour d’autrefois pour conjuguer information, entertainment, glamour et beauté.

Mais ce qui  nous bluffe au plus haut point avec cette BD, plus encore que le scenario de Canales c’est l’univers graphique de Antonio Lapone. Un dessin moderne et nostalgique , riche et léger, précis et sensuel. C’est un festival visuel mis en couleur de façon magistrale.

Dessinateur de mode ou graphiste, on sent de multiples influences qui donnent un style unique à ces deux tomes de Antonio Lapone

On a qu’une envie quand on pose cette BD, dessiner. Ou plutôt essayer de dessiner pour tenter de s’approcher un tout petit peu de ces sublimes planches.

 

 

Gentlemind, Episode 2.

Scénario de Juan Diaz Canales et Teresa Valero.

Dessin de Antonio Lapone.

Paru aux Editions Dargaux en Février 2022.

 

Retrouvez notre chronique du tome 1, paru en 2020 : 

Gentlemind de Juan Diaz Canales, Teresa Valero et Antonio Lapone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.