Paris 2119 de ZEP et Dominique BERTAIL

Kirk, je crois que nous avons un problème

Dans ce Paris futuriste, magnifiquement illustré, nous ne nous déplaçons plus en utilisant des moyens de transport conventionnels, So « Vingt et unième siècle ». Progrès technologique et changement climatique ont conduit l’humanité à inventer la téléportation, si chère au capitaine Kirk et son équipage champion de la diversité galactique. On se lève le matin, un coup de téléporteur et hop en quelques secondes on est « photocopié » à Tokyo (oui ça marche par photocopie la téléportation), on peut ensuite enchaîner par un déjeuner à Buenos Aires et un after à Sidney face à la baie, avant un retour à Paris pour un théâtre, super pratique.

Un progrès indéniable que refuse catégoriquement, Tristan le héros technophobe et vintage de cette aventure. Réfractaire au fait de se faire scanner et copier en permanence, il ne se déplace qu’à pied ou en métro, lieu de transport des marginaux et laissés pour compte. Avec sa copine Kloé, geek inconditionnelle, ils forment un couple aussi mal assorti sur le plan numérique que très amoureux.

Dans ce meilleur des mondes possible, le grain de sable finit par se manifester par la présence d’une femme troublante qui émerge très perturbée d’une cabine de téléportation Transcore. Après une brève discussion et une course poursuite avec les employés de Transcore, Tristan est convaincu que quelque chose cloche et se met à enquêter frénétiquement sur les conséquences des voyages instantanés. En tentant de répondre à la question, est ce que la copie vaut aussi bien l’original, les auteurs nous entraînent dans une enquête à la « Soleil Vert » à travers un Paris visuellement époustouflant.

Paris-2119-bd
Paris-2119-bd

L’avis de BDLIRE

Un récit très adulte de la part du père de Titeuf. Paris 2119 est un chouette roman d’anticipation sur la téléportation, construit sous la forme d’une enquête. L’idée est intéressante, reprenant les thèmes explorés longuement dans la saga Endymion de Dan Simmons, par exemple.

Même si l’intrigue se suit avec plaisir, elle ne nous fait cependant pas beaucoup voyager, car la majorité du récit se situe dans le Paris futuriste imaginé par Zep et Bertail. La reconstitution à la fois familière et étrange de la ville lumière est une véritable claque visuelle. Portée par une morale humaniste sur l’importance des liens sociaux dans un monde dématérialisée, l’album nous balade dans un Paris touristique qui se visite en landspeeder slalomant entre les monuments les plus connus (ca serait mega cool si c’était possible). Un charme fou se dégage des images, accentuée par l’image de jet setteur hyper cools justement des 2 héros.

L’histoire manque peut-être un peu de rebondissements (on devine assez vite ce qui se cache derrière la multinationale Transcore), mais ce n’est pas grave, tant l’album est une magnifique carte postale.

Pourquoi vous allez aimer ou pas

Une très bonne histoire de science fiction dans un Paris futuriste magnifiquement mis en image par Dominique BERTAIL.

Détails

  • Éditeur : RUE DE SEVRES
  • Nombre de tomes : 1
  • Parution : 2019
  • Scénario et storyboard : ZEP
  • Dessins et couleurs : Dominique BERTAIL
  • Couleurs : Gaétan Georges

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *