Gauloises de Igort et Andrea Serio

Il n’y a pas de plus profonde solitude que celle du samouraï. Si ce n’est celle d’un tigre dans la jungle…
Peut-être

Disait Jean Pierre Melville pour introduire son Samouraï de 1967. Tout comme le célèbre film avec Delon, Gauloises est l’histoire d’un, enfin plutôt deux tueurs à gage italiens. Le premier Ciro, napolitain pur souche, une gauloise vissée à la bouche enchaîne les contrats avec la régularité pénible d’un compteur suisse, sans état d’âme. Le second Aldo, le sarde, ancien boxeur reconverti dans les KOs au pistolet, trimballe sa carcasse d’armoire au miroir défoncé aux grés des demandes d’un parrain milanais.
Et justement, le roi de la Mala est particulièrement mécontent après l’assassinat de Pupa, le plus célèbre ventriloque de Milan, son protégé. Il se murmure qu’un napolitain fumant des gauloises serait responsable de sa disparition. Il charge Aldo de le retrouver et de le faire disparaître.
La rencontre a lieu à Milan, dans la célèbre galerie Vittorio Emanuele II pendant une rude journée d’hiver.

gauloises-bd
gauloises-bd

L’avis de BDLIRE

Avec Gauloises, les auteurs IGORT et Andrea SERIO (Rhapsodie en Bleu) nous proposent avant tout une atmosphère glaciale, froide comme une lame de rasoir.
Le récit rend un hommage certain au cinéma italien des années 60, Rocco et ses frères (dont l’un s’appelle justement Ciro, comme le tueur de l’album) de Luchino Visconti en tête.

L’album tient plus de l’exercice de style que du récit basé sur une intrigue. Il ne comporte pratiquement aucun dialogue, mais uniquement des réflexions, souvenirs, flashbacks des 2 principaux protagonistes au fur et à mesure des déambulations. Un immense sentiment de solitude se dégage de cet album, au fur et à mesure où l’on se plonge dans la personnalité finalement très proche des 2 sicaires italiens.

Visuellement, Andrea Serio nous propose un dessin aux pastels magnifiques qui apporte une très grande douceur dans un récit qui n’en comporte aucune. Il y a un effet de contraste saisissant volontaire entre le dessin et le propos.

La mise en case alterne également les « impressions » ressenties par Aldo et Ciro au fur et à mesure de leurs déambulations avec des paysages lumineux de l’Italie.

 

Pourquoi vous allez aimer ou pas

Si vous aimez les atmosphères où le temps est ralenti à l’infini façon Sergio Leone et les personnages de grand taciturne imitoyable façon Samourai de Melville, cet album est fait pour vous.

Détails

  • Éditeur : Futuropolis
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Parution : Août 2022
  • Scénario : IGORT
  • Dessins et couleurs : Andrea Serio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.