Conan, l’heure du dragon de Julien BLONDEL et Valentin SECHER

Il y a quelque chose de pourri au royaume d’Achéron

Après 3000 ans d’absence, Xaltotun de  Python, sorcier nécromant du royaume d’Achéron, s’éveille de son exil forcé et il n’est pas content… Il en a gros sur le coeur (c’est le cas de le dire) et il a décidé de passer ses nerfs en plongeant l’ensemble du monde connu dans le chaos de Set. Et ça, même si on ne sait pas trop ce que ça veut dire, on est sur que c’est pas cool du tout pour ceux qui ne sont pas des adeptes inconditionnels de Set.

Face à lui et ses alliés démoniaques, un cimmérien bien connu, roi d’Aquilonie, lève son armée et part affronter la menace dans la plaine enneigée de Valkia.

Une fois toute l’armée, balayée par les forces démoniaques, Conan se retrouve prisonnier et enfermé au fin fond des donjons de Belvérus. En clair, il se retrouve niveau 1, sans arme, avec une classe d’armure de 10 et une horde de monstres et de niveaux à affronter.

L’aventure peut commencer….

conan-heure-du-dragon

L’avis de BDLIRE

L’heure du dragon ou Conan le conquérant est le seul roman de Robert E Howard écrit sur le Cimmérien le plus célèbre de toute l’Heroic Fantasy, connu depuis les royaumes oubliés jusqu’à Newhon. Et c’est au duo Julien BLONDEL (auteur et créateur de jeux de rôle) et Valentin SÉCHER (Les Méta barons) que revient la tâche immense d’adapter le roman. Et le résultat est….époustouflant. Cet album est de loin, la meilleure adaptation du Cimmérien en bande dessinée. Conan apparaît enfin comme un héros mythologique, doté d’une force et d’une puissance surnaturelle et pas simplement comme un mercenaire qui affronte de vagues ennemis à moitié cinglés. Ce Conan évolue dans un monde fantastique rempli de nécromancie, d’ennemis totalement barrés, de monstres terrifiants et d’enjeux cosmiques. Conan n’est pas un héros simplement fait pour courir après de grosses bébêtes. Ses défis consistent à prendre partie et arbitrer des conflits entre des dieux, des problèmes qui peuvent plonger le monde dans des milliers d’années de chaos, ce n’est pas rien.

Cette dimension mythologique est parfaitement rendue par les magnifiques dessins de Valentin SÉCHER, à l’aise dans tous les plans proposés: architectures audacieuses, grandes batailles sauvages ou rendu tout en puissance des personnages. Réalisé en numérique, le travail sur la couleur est également incroyable.

On sort la rétine vidée, mais totalement émerveillé par cette expérience qui montre encore une fois que la bande dessinée est un art visuel à part entière capable de proposer de belles émotions. 

conan-heure-du-dragon
conan-heure-du-dragon

Pourquoi vous allez aimer ou pas

Ce Conan est le meilleur de la série initiée par Glénat en 2018 avec un méchant d’anthologie et une illustration belle comme un champ de bataille au milieu des neuf enfers….

Détails

  • Éditeur : GLENAT
  • Nombre de tomes : 12 / 12
  • Parution : Décembre 2021
  • Adaptation du scénario : Julien BLONDEL
  • Dessins et couleur : Valentin SECHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.