Le monde sans fin de christophe Blain et jean-Marc Jancovici

un-monde-sans-fin

Ainsi parla Jancovici

Après s’être essayé au western et aux aventures du mythique lieutenant sudiste Blueberry, le talentueux Monsieur Blain se lance dans un sujet beaucoup sérieux en s’associant au spécialiste des questions énergétiques qui n’a pas la langue dans sa poche, Jean Marc Jancovici.

Dans un monde sans fin, il est question de climat, d’énergie et de notre insatiable quête pour en produire toujours plus. Au rythme où en est arrivé notre espèce, nous devrions pouvoir relancer rapidement les croisières dans l’Atlantique nord dans des paquebots de luxe, sans craindre de nous fracasser sur un iceberg géant. Ils auront bientôt totalement disparu et c’est bien tout le problème.

L’album est remarquablement documenté (un poil trop peu-être, tant les chiffres et les courbes sont nombreux tout au long de la première partie), on sent que l’un des auteurs est ingénieur de formation et qu’il y avait une volonté d’appliquer une démarche scientifique de bout en bout.

Bref, de manière didactique, le livre nous explique le lien profond entre le développement de notre espèce, ce que l’on appelle depuis le siècle des lumières, le progrès scientifique et notre besoin sans fin en énergie pour y parvenir. En exploitant toutes les ressources de la planète à notre disposition, sans aucune retenue, nous sommes devenus des surhommes capables de transporter des personnes d’un bout à l’autre de la Terre en quelques heures, d’augmenter l’espérance de vie, de faire reculer les maladies ou la pauvreté, mais au prix d’une dégradation de notre habitat devenu insoutenable….

Placé dans le rôle du spectateur et du candide, Christophe Blain pose les questions que chacun de nous a en tête pour comprendre ce qui se passe et comment notre espèce en est arrivé à la situation actuelle.

La seconde partie propose des pistes de réflexion, largement centrées sur le débat pour ou contre le re-développement du nucléaire, donc très influencé par la façon dont la France compte résoudre le problème de l’énergie carbonée.

un-monde-sans-fin

L’avis de BDLIRE

Dans le même style simple et précis que Quai d’Orsay, Blain réussit à illustrer de manière magistrale, un sujet particulièrement compliqué. Visuellement l’album est un vrai tour de force en s’adressant à tous grâce à des images qui nous parlent facilement comme celle d’Iron Man, symbole de ce que nous sommes devenus grâce à l’énergie fossile.

Sur le débat des idées, l’album est à rapprocher du droit du sol, dernier album d’Étienne Davodeau (critique également dans BDLIRE) qui traite exactement du même sujet avec un point de vue diamétralement opposé. Là où un monde sans fin essaye de concilier écologie et économie, le droit du sol rejette majoritairement tout idée de progrès en prônant une décroissance devenue indispensable pour éviter le pire. Cette opposition résume très bien les débats actuels des différentes sensibilités politiques. On oublie souvent que notre espèce a résolu tous les problèmes qui se sont présentés à elle au cours de son histoire et qu’il est plus que probable que l’on surmonte également celui du climat d’ci les 20 prochaines années.

Dans un monde sans fin, la solution à nos problèmes énergétiques, repose sur l’utilisation massive de l’énergie nucléaire (on sent l’ingénieur qui parle) qui apporte finalement beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients que les autres énergies (y compris les énergies renouvelables) notamment pour son caractère « pilotable ». C’est un peu léger, on aurait aimé une analyse un peu plus poussée de la place des énergies renouvelables dans notre quotidien futur, autrement que celle des arguments sur l’emprise au sol et le vent qui ne souffle pas tout le temps pour les éoliennes ou le soleil pour les panneaux.

La grande force de l’album est de nous montrer à quel point notre mode de vie est devenu indissociablement lié à une grande abondance énergétique qui, heureusement ou malheureusement, est en train de se tarir….

Un nouveau chapitre de notre histoire est donc en train de s’ouvrir et nous en prenons conscience depuis quelques années.

un-monde-sans-fin

Pourquoi vous allez aimer ou pas

Cet album est un remarquable ouvrage de vulgarisation sur les enjeux climatiques et la réelle boulimie de notre espèce pour l’énergie sous toutes ses formes, synonyme de confort, mais également de tous les progrès scientifiques dont nous bénéficions aujourd’hui.

A mettre entre toutes les mains, voir à prescrire à l’école !!!

Détails

  • Éditeur : DARGAUD
  • Nombre de tomes : 1
  • Parution : Octobre 2021
  • Scénario : Jean marc JANCOVICI et Christophe BLAIN
  • Dessins : Christophe BLAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.