300 grammes de Damien Marie et Karl Tollet

300grammes_bd
[Total : 1   Moyenne : 4/5]

Résumé

Le récit prend place en 1634 au large de l’Angleterre dans les iles Scilly, pendant une effroyable tempête au moment où le bateau pirate du capitaine Vanderdecken sombre corps et bien en se fracassant sur les récifs…

A la suite de ce premier chapitre mouvementé, l’album suit les traces de 2 personnages. L’une, Agnès vit à Amsterdam en 1643 en tentant de survivre comme vendeuse d’épicine, une drogue hallucinogène très en vogue dans l’aristocratie. A la suite d’un deal qui tourne mal, elle se voit pourchassée par le prêteur, patron de la pègre hollandaise et une galerie de personnages tous plus louches les uns que les autres. Tous sont à la recherche d’un secret ancestral dont elle semble être la clé.  

L’autre est un médecin, Jack Stultman qui vit en 1788 et qui cherche à comprendre ce qui s’est réellement passé en 1643. Grâce à d’anciens manuscrits de son arrière arrière grand oncle, il est la recherche d’un fabuleux trésor ayant appartenu à un pirate hollandais dont le navire aurait coulé au large des iles Scilly….

L’avis de Bdlire

300 grammes est un récit dense et relativement compliqué à appréhender tant par la temporalité volontairement non linéaire que par ses thèmes ésotériques et bibliques apocryphes en tête.

Le roman graphique d’une centaine de pages tente la fusion de plusieurs genres. Celui du pirate fantastique d’abord, le hollandais volant, un pirate qui aurait perdu son âme, condamné par Dieu, pour ses crimes abominables. Selon la légende, lui et son équipage auraient été condamnés à errer sur les mers jusqu’à la fin des temps. Celui du roman ésotérique ensuite, le livre d’Hénoch, récit biblique apocryphe conté par l’arrière grand père de Noé sur la déchéance des anges lucifériens et leur chute en enfer.

La synthèse est parfois un peu difficile à suivre, de part les différents espaces / temps qu’elle implique, mais on reste, sinon captivé au moins très intrigué par les aventures d’Agnès au milieu d’un foule colorée de personnages masculins tous plus dangereux et violents les uns que les autres. Même le prénom de son héroïne rappelle certains épisodes de sainte Agnès, martyre chrétien du quatrième siècle. C’est d’ailleurs le seul reproche que l’on peut faire à l’album, son scénario un peu volontairement obscur jusqu’au dénouement final. Les amateurs de romans ésotériques et autres récits Ctulhiens adoreront. Les autres peuvent être un peu rebuffés.

Pour illustrer le propos, Karl Tollet dessine un récit en noir et blanc d’une très incroyable richesse visuelle. Que ce soit les architectures des bâtiments de l’époque, les folles poursuites et batailles navales ou encore les détails fourmillants des personnages et des intérieurs, on reste pantois devant le travail graphique réalisé. Le traitement de la lumière et des ombres à lui seul, vaut la lecture de l’album tant il est précis et magnifique. Un travail réellement incroyable a été réalisé, avec un grand nombre de changements de plans et de cadrages, vraiment du très grand spectacle hollywoodien.

300_grammes_bd

Pourquoi vous allez aimer

Parce que c’est une histoire de pirate légendaire (le hollandais volant) avec un dessin en noir et blanc véritablement exceptionnel et incroyable. 

Détails

  • Éditeur : KAMITI
  • Nombre de tomes : 1
  • Parution : Septembre 2020
  • Scénario : Damien Marie 
  • dessin en noir et blanc : Karl Tollet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *