Saint Elme de Serge Lehman et Frederik Peeters

Les auteurs

Pour ceux qui ne les connaissent pas, je recommande de lire l’homme truqué, Metropolis, ou encore l’œil de la nuit scénarisés par Lehman, dans son style propre, alliant anticipation, dystopie dans une France ou une Europe du début du 20ème siècle.

Quant à Peeters, vous avez le choix entre ses récits de fiction ou science fiction très atypique (Lupus, Koma), les récits contemporains (teintés d’autobiographie?) tels les pilules bleus et sa suite, Oleg, ou deux très bons opus « policiers » qui malheureusement n’ont pas connu de suite (RG).

Et, bien sûr, les deux auteurs se sont déjà réunis voici quelques années pour nous produire le chef d’œuvre « l’homme gribouillé » que, personnellement, je relis régulièrement.

L’histoire

Pas de pays, mais un nom, Saint-Elme, ville d’eau minérale située en montagne, en bordure d’un lac, que l’on situerait logiquement entre la Suisse et la France.

Pas de date, mais un monde contemporain et, quoi d’étonnant connaissant les auteurs, pas mal décalé.

saint-elme-bd
Saint-Elme-bd

C’est un récit policier, même si la police n’y fait aucune apparition. Il est question d’un enquêteur privé à la recherche d’un fugueur, tandis que d’autres récits se construisent en parallèle autour de personnages qui se croisent mais ne se mêlent pas. Ainsi la puissante famille Sax qui domine la ville, Arthur Spielmann et son hôtel restaurant « la vache brûlée », la jeune Romane Martens et son père qui y sont en villégiature, ou encore le mystérieux et inquiétant Morba et la jeune Katye.

 C’est un récit réaliste mais décalé, teinté d’étrange qui n’est jamais expliqué ; pourquoi y-a-t-il autant de grenouilles en plein hiver en montagne ? Quelle est cette « vache brûlée » ? Et ce mystérieux signe à la fenêtre que voit Morba ? Peu de réponses nous sont données dans ce premier tome (et toutes ne seront certainement pas données in fine), ce qui, pour moi, renforce la puissance de l’histoire.

 J’arrêterai là le résumé, pour vous laisser lire ce premier tome qui annonce une suite très prometteuse, et franchement, ouverte.

L’avis de BDLIRE

L’ambiance est là dès le départ : couleurs vives, même criardes qui donnent le ton de l’étrangeté du décor dans lequel se déroule l’intrigue et sont pleinement adaptées aux scènes décrites (incendie dans la nuit, le côté glauque de la boîte de nuit de seconde zone, les décors de montagne, etc.). Peeters a un réel don pour créer ces ambiances et donner au travers de ses dessins un côté terriblement proche : petits gestes du quotidien, regards, attitudes… Personne n’est caricaturalement beau ou laid dans ce dessin, ce sont des gens apparemment normaux, et seuls leurs actes nous permettent de les caractériser.

Lehman quant à lui, prend le temps d’assoir cette ambiance, de découvrir ses personnages, de leur donner une profondeur certaine et donc autant de crédibilité. Pour autant, il n’y a pas de lenteur ou de temps mort dans le récit, il progresse simplement à la bonne vitesse.

Pourquoi vous allez aimer ou pas

Véritable un coup de cœur. Ne vous arrêtez pas aux couleurs qui peuvent brusquer (même la couverture est rouge vif). Et si vous avez aimé, lisez l’homme gribouillé en attendant la suite…

Détails

  • Éditeur : DELCOURT
  • Nombre de tomes : 1/2
  • Parution : Octobre 2021
  • Scénario : Serge LEHMAN
  • Dessin et couleurs : Frederik PEETERS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.