Les âges perdus de Jérôme Le Gris et Didier Poli

les-ages-perdus

Après moi le déluge !

Au passage de l’an mil, l’Apocalypse prédit dans les écritures se réalisa réellement.

Dieu fit descendre du ciel un feu qui les dévora 

Apocalypse 20.9

Tout trace de civilisation disparue, les rares survivants furent obligés de se réfugier dans des grottes pendant plusieurs générations. Lorsqu’ils parvinrent à émerger, une nature violente avait repris ses droits. Les hommes se regroupèrent en clans nomades de chasseurs cueilleurs essayant de survivre tant bien que mal, malgré la présence des écorcheurs, des ours gigantesques très difficiles à chasser.

Une fois ce décor particulièrement bucolique planté, nous suivons les traces de la tribu de Moor, dont le chef Primus est obsédé par l’idée de retrouver un savoir ancien, aujourd’hui disparu, l’agriculture. 

Ce premier tome s’attarde à nous présenter plusieurs des 7 clans qui peuplent la Lande dont le très violent clan de la Lune et nous plonge dans la quête de Primus et de sa fille à la recherche du savoir.

les-ages-perdus-tome1
les-ages-perdus-tome1

L’avis de Bdlire

Le genre Post apocalyptique est en plein développement en bande dessinée, assez aidé il est vrai par le contexte actuel qui rend ce futur hypothétique tout à fait crédible.

Mais ce qui distingue particulièrement les âges perdus, c’est le très grand soin apporté à la crédibilité de l’hypothèse de départ. Les humains ont perdu leurs savoirs et cherchent avant tout à les redévelopper ou les retrouver. On est immédiatement happé par l’univers proposé.

Pour l’intrigue, Jérôme Le Gris semble s’être inspiré de ce qui se fait de mieux dans le genre à savoir  le génial Game of Throne (le côté fantastique en moins, quoi que). Chaque clan a son propre agenda et collabore ou est en compétition avec les autres selon ses propres intérêts. Au milieu de cet Eden, le héros est violemment projeté au bas de l’Olympe et sa quête peut démarrer. Bref, un scénario avec beaucoup de très bonnes idées, qui nous met l’eau à la bouche pour les 3 prochains tomes de cette aventure.

Visuellement, l’album est magnifique avec un dessin de Didier Poli très réaliste, particulièrement dans les scènes d’action remarquablement inspirées. Le travail réalisé sur le mouvement justement est énorme avec une multiplication de poses différentes qui donnent véritablement la sensation d’être au cœur de l’action. Ca virevolte, taille, estoque,   transperce, mord ou griffe tout au long des cases comme un bon film d’Heroic Fantasy, on en sort le souffle coupé. 

Les couleurs sont volontairement ternes pour accentuer le côté déprimant du monde avec une grande utilisation du noir et du gris, notamment en trame pour accentuer certains détails. Ca flatte la pupille.

Pourquoi vous allez aimer ou pas

Si vous avez aimé Game of Throne et plus généralement le genre post apocalyptique avec un scénario super bien fichu et un dessin magnifique, cet album est fait pour vous. Un vrai gros coup de cœur de ce printemps.

Détails

  • Éditeur : Dargaud
  • Nombre de tomes : 1/4
  • Parution : Mars 2021
  • Scénario : Jérôme Le Gris
  • Dessin : Didier Poli
  • Couleur : Bruno Tatti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.