La bombe de Alcante, Bollée et Rodier

la_bombe
[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Résumé

la_bombe_bd

L’histoire de la construction de la bombe avec un grand A et de son effroyable utilisation le matin du 6 août 1945 sur le port japonais d’Hiroshima. C’est une oeuvre gigantesque, tentaculaire, effrayante et passionnante racontée sur plus de 400 pages par une équipe francophone composée du scénariste belge Didier Swysen (Alcante), du journaliste français Laurent Frédéric Bollée et du dessinateur québécois Yves Rodier.

De la découverte de l’Uranium en 1789 par le chimiste allemand Martin Heinrich Klaproth jusqu’à la destruction d’Hiroshima, l’album raconte la course à la bombe depuis les premiers travaux théoriques allemands en 1933, jusqu’à son utilisation en 1945. Véritable saga sur plusieurs continents, des mines d’Uranium du Katanga à Los Alamos au Nouveau Mexique en passant par l’usine norvégienne d’eau lourde de Vemork, le stade de football américain de l’université de Chicago ou encore la conférence de Potsdam, le roman graphique raconte l’histoire des hommes ayant participé à cette formidable course contre la montre.

Le roman extrêmement documenté se lit comme un documentaire historique de faits plus incroyables les uns que les autres, notamment ceux des personnages passés à la postérité comme Truman, Einstein ou Oppenheimer, mais également des acteurs clés comme Leó Szilàrd, le scientifique hongrois qui convainquit les américains de développer la bombe et passa ensuite le restant de sa vie à se battre pour interdire son utilisation. L’album raconte également les expériences des médecins américains injectant secrètement de l’uranium ou du plutonium à certains malades pour mesurer les effets inconnus de la radio activité. Ça fait froid dans le dos.

C’est une histoire mondiale, pas seulement américaine. Tout comme la seconde guerre mondiale, la bombe a mobilisé de nombreux acteurs allemands, russes, japonais, africains. Le travail est colossal, réalisé sur 5 années. Les auteurs affirment que tout est vrai, aussi bien l’histoire que du côté scientifique. Un physicien a même validé le côté réaliste des dessins des expériences menées. L’album présente une longue postface sur le travail de recherche réalisé.

Passionnant de bout en bout, le roman se lit d’une seule traite ou presque malgré ses 450 pages et devraient s’imposer comme une référence en la matière.

Mon avis

Grosse claque atomique de ce début d’année, véritable bijou de cours d’histoire. Le dessin très réaliste est en noir et blanc uniquement, avec un petit côté pulp magazine de la première moitié du vingtième siècle. Il fait la part belle aux personnages et aux décors historiques, Los Alamos, le cuirassé Indianapolis qui transporta la bombe depuis San Francisco ou encore le port d’Hiroshima. Il y a assez peu d’effets de style en dehors de l’uranium qui est utilisé en voix off comme un dieu terrifiant qui finit par être libéré des enfers par les humains. L’effet n’apporte pas grand chose au récit et sert essentiellement de leitmotiv pour se rappeler de quoi il est question. Mais comme l’histoire est déjà enseignée à l’école, on se doute que ça va plutôt mal finir pour les japonais.

la_bombe

Le point fort réside vraiment dans les personnages qui ont participé à l’aventure et dont le caractère psychologique, les motivations, les tâtonnements, les doutes, le côté complètement fou du projet, ressort parfaitement dans la narration et les dessins. C’est le côté immersif unique propre à la bande dessinée qui permet cette proximité avec les acteurs et c’est une vraie réussite de l’album. Les personnages s’expriment vraiment et ce n’est pas de la fiction, c’est incroyable. L’album se rapproche de la série Tchernobyl, également véritable réussite sur l’histoire tragique de l’atome.

Pourquoi vous allez aimer

En temps de confinement, c’est une lecture prenante qui engendrera nécessairement une réflexion sur notre avenir et les choix que l’humanité fait depuis plusieurs milliers d’années pour développer des technologies visant à asseoir notre domination sur la planète et leurs conséquences. Si vous êtes passionné d’histoire du vingtième siècle, cet album est fait pour vous.

Détails

  • Éditeur : Glénat
  • Nombre de tomes : 1
  • Parution : Février 2020
  • Scénario : ALCANTE et Laurent Frédéric BOLLEE
  • Dessin : Denis RODIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *