Mamada T3 -Abracadrabrante errante

Résumé

Mamada, c’est un poème.Résultat de recherche d'images pour "Mamada"

Acariâtre, râleuse, mais si humaine et attachante.

Mamada, donc, est namibienne, chef de son village, recouverte d’un mélange de graisse de vache et de poussière rouge, et ce qu’elle ne supporte pas c’est euh, beaucoup de choses : les touristes qui se croient tout permis, les filles qui ne se couvrent pas les chevilles (c’est la partie du corps qui excite les hommes, non?), les traditions qui se perdent, les hommes qui sont tous des fainéants, les zèbres qu’elle n’arrive pas à chasser…

Comme c’est la chef, il faut qu’elle soit la meilleure en tout, or elle est une chasseuse catastrophique. Donc elle demande de l’aide au sorcier, (ce fainéant). Et là, ça dérape, le gri-gri qu’il lui donne est trop puissant (ok, avec une aide extérieure d’un mystérieux principe actif coréano-chinois financé par un avatar de Richard Branson ) et lui confère des supers pouvoirs qu’elle ne maîtrise guère. Elle se retrouve d’un coup à Paris, et un lot de parisien moroses qui prenaient le métro dans son village, ainsi que des chinois, euh, non des coréens (du nord, avec le portrait de leur Kim Jong adoré), des touristes, une parisienne au bout de sa life, des terreurs de banlieue, des créatures à la Moebius, des flics, des urgentistes, …Image associée

Bref un joli bazar, franchement drôle tout en fournissant une critique plutôt juste des travers de notre société ; on y croise Trump, Nabila, Justin Bieber, le patron de Virgin, Kim Jong Un, des scientifiques trop sûrs d’eux et bien d’autres, dans un récit complet en 3 tomes.

Ca pétille, c’est jouissif, ce n’est jamais complaisant ni condescendant, le rythme reste soutenu sans temps mort sur les trois albums. Bravo à David ratte pour son scénario. L’histoire se termine sur un clin d’œil qui permettrait une suite, même si je n’y crois pas, le troisième tome étant sorti bien après les deux premiers (T1 époustouflante migrante en 2013 et T2 tonitruante résidente en 2014).

Le dessin de David Ratte est réaliste, ce qui est surprenant pour une BD avec ce type d’humour et donne une touche originale à l’ensemble.

 

Pourquoi vous aimerez

Résultat de recherche d'images pour "Mamada"Parce que vous aimez les récits drôles, improbables, sans qu’il soit jamais besoin de s’inquiéter pour l’héroïne. Parce que vous rêvez de coller une claque à Nabila, un coupe de pied au derrière à Justin Bieber, de dire leurs quatre vérités à tous ceux qui vous agacent.

Parce que vous avez aimé le film « dieux sont tombés sur la tête », parce que vous aimez les histoires originales, les râleuses au grand coeur

 

Pourquoi vous n’aimeriez pas

Parce que la BD d’humour c’est des gros nez et pas des dessins réalistes. Parce que vous ne lisez que des romans graphiques ou de la BD d’aventure. Parce que vous n’aimez pas le principe de choc des cultures…

 

Quand c’est-y que je lis cette jolie BD ?

Plutôt par mauvais temps, ou quand vous avez pas le moral. Vous le retrouverez facilement.

 

C’est dans le Top… du mois / de l’année

Mois de sortie : Tome 3 Janvier 2019.

TOP Mensuel : Top1 = NON ; Top 3 = OUI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.