Le photographe de Didier Lefevre, Emmanuel Guibert et Frédéric Lemercier

le_photographe_bd
[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Résumé

Didier Lefèvre est photographe. Durant l’été 86, il part en Afghanistan comme reporter pour suivre une équipe de Médecins Sans Frontières et ainsi témoigner de ce qu’il voit de ce conflit entre les Russes et les Moudjahidin. L’équipe qu’il rejoint est dirigée par Juliette, médecin au caractère particulièrement fort qui impose son autorité à tous par son calme et sa détermination.

Didier retrouve la mission MSF à Peshawar au Pakistan. L’objectif est de préparer une expédition vers l’Afghanistan. Pour constituer la caravane, ils achètent des anes, des chevaux et s’organisent. Pour des raisons de sécurité, ils partent au milieu d’Afghans, lourdement armés qui vont régulièrement livrer des armes à la résistance Moudj.

L’expédition dure près de 1 mois pour rejoindre un hôpital de campagne près de la ligne d’affrontement. Sur le trajet, l’expédition découvre la rudesse des montagnes, les pièges naturels et non naturels. Quand ils voient des habitants blessés ou malades, il les soigne. Ils font de l’humanitaire, du social et de la diplomatie sous le regard du Photographe.

Mon Avis

J’ai mis un peu de temps à trouver mes marques dans ce récit exceptionnel. Le mélange Photos et dessins m’a certainement un peu troublé au début. Et le mode narratif également. C’est plus un témoignage et un journal de bord qu’une histoire avec une intrigue. Mais l’aventure est tellement hos norme qu’on se laisse prendre très vite finalement pour ne plus lâcher le bouquin sur les 150 dernières pages.

C’est un trésor d’humanité. On apprend beaucoup sur l’Afghanistan biensûr mais sur les Musulmans, les Moudj et sur la médecine de guerre où un préau se transforme en hôpital. On apprend sur les relations humaines. La ténacité, la résilience et parfois le ras-le-bol. Le dessin de Emmanuel Guibert qui peut apparaitre simple est d’une précision merveilleuse.

Et le travail d’édition réalisé par Dupuis et la collection Aire Libre en particulier est admirable.

On m’avait dit que c’était un chef d’œuvre. J’ai longtemps tourné autour et le confinement est arrivé. Je l’ai lu et je le confirme, c’est un chef d’œuvre.

 

Le Photographe – Edition Intégrale – une histoire vécue par Didier Lefèvre, dessinée par Emmanuel Guibert et mise en scène par Frédéric Lemercier,

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *