Mary Jane de Frank Le Gall et Damien Cuvillier

mary-jane
[Total : 1   Moyenne : 4/5]

Résumé

Mary Jane vit au Pays de Galles avec son mari Davies qui est mineur.  Lors d’un accident, Davies est tué dans la mine. Mary Jane se retrouve veuve et sans argent à 19 ans. Refusant de s’en remettre à la charité publique et au bureau de la bienfaisance, elle prend la fuite pour rejoindre qui habite Cardiff. Sur son chemin elle rencontre Black John, et sa bande de nécessiteux, qui la convainc plutôt de rejoindre Londres où elle pourra trouver un travail plus facilement.

Elle finit par arriver dans la capitale anglaise affamée, avec des vêtements qui sentent la misère. Elle tombe sur Peter Snakesman, un beau parleur, qui lui fait visiter les différents quartiers de Londres et lui promet de lui trouver un travail honnête. C’est hélas le début de la vraie dégringolade pour Mary Jane qui tombe petit à petit dans l’alcool et  la prostitution.

Le nuage de mots

 

Mon avis

Sans concession sur l’Angleterre du 19ème siècle et sans misérabilisme, le récit de Franck Le Gall sur l’histoire dramatique de Mary Jane est admirable. La narration coupée de témoignages de ceux qui ont vu la chute de Mary Jane est rythmée jusqu’à la révélation de la dernière page que je choisis de ne pas révéler contrairement à certains sites). On a envie de prendre Mary Jane par la main pour l’aider à se sortir de cette spirale infernale. Le dessin de Damien Cuvillier (Nuit noire sur Brest avec Kris) est absolument magnifique. Il traduit à la fois les bas-fonds londoniens, la cruauté et le cynisme de ce certains de ses habitants et le désespoir de Mary Jane qui prend conscience de son destin sans arriver à s’en défaire.

A lire absolument !

 

Comment j’y suis venu ?

Fan du catalogue de FUTUROPOLIS et à peine remis de la magnifique série SHI de Homs et Zidrou chez Dargaud (dont l’actions se passe également en Angleterre pendant la 2nde moitié du 19ème siècle, je me suis précipité sur May Jane d’autant que j’ai eu la joie de le trouver dans ma boite aux lettres… J’ai découvert également le dessin de Damien Cuvillier récemment en lisant « Nuit Noire sur Brest » réalsié avec Kris et Bertrand Gallic

 

Mary Jane de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *