Ira Dei tome 3 de de Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat

ira-dei_3
[Total : 1   Moyenne : 4/5]

Résumé

Le tome 3 de la saga de nos sympathiques seigneurs normands du 11ème siècle à la conquête de la Sicile et du sud de la péninsule italienne. Une fois encore l’intrigue suit les traces de Robert le diable, un personnage mi-historique mi-fantastique dont on raconte les exploits dès le treizième siècle, mais dont il n’existe que peu de traces de son existence réelle.

Après la violente conquête de la Sicile qui s’achève par un désastre pour les byzantins, toute la joyeuse troupe de normands, varègues, byzantins, ottomans et autres envoyés du Pape ou du Sultan partent s’étriper allègrement au sud de l’Italie entre Tarente et Bari. Nous suivons donc de nouveau avec plaisir, les intrigues entre les normands guidés par Guillaume de Hauteville et son nouvel allié l’émissaire de l’église Etienne (ex allié d’hier de Tancrède, normand également), les byzantins dirigés par l’implacable stratégos Maniakès (déchu puis rappelé par le Basileus Michel 4) et la troupe des varègues commandée par Harald et Tancrède aka Robert duc de Normandie déchu de ses titres. Vous suivez…

Entre deux batailles sanglantes, les intrigues se multiplient et tout le monde trompe tout le monde (après tout n’est on pas dans la patrie de Machiavel qui, certes verra le jour dans quatre siècles, mais dont l’esprit semble déjà bien habiter tous les protagonistes), ce qui permet de multiplier les dialogues et les situations savoureuses. Le plus étonnant reste que l’ensemble des protagonistes principaux demeurent vivants après 3 tomes passés à se trahir toutes les 5 Pages.

L’album est particulièrement rythmé, faisant la part belle aux affrontements dans les magnifiques paysages des Pouilles.

Mon avis

Tout à fait dans la lignée des deux premiers tomes et de la saga du roi des Ribauds qui a fait le succès des auteurs, ce troisième opus est également plein de bruit et de fureur, faisant la part belle aux histoires de saine camaraderie de soldats s’affrontant dans de sanglantes batailles pour la conquête d’un butin, l’honneur ou la vengeance. Point de blagues ou d’ironie dans les albums de Brugeas ou Toulhoat, les hommes sont sérieux, implacables, maudits, déchus, vindicatifs ou torturés. Les enjeux sont au dessus des individus, c’est Dieu qui est témoin et comptable de tout, les intrigues sont tragiques et les femmes manipulatrices.

La mise en scène prend le contre pied intimiste du roy des ribauds avec une volonté de faire un album avec plus d’actions et plus grand spectacle. C’est une sorte de western spaghetti, médiéval, épique avec des batailles rangées entre chevaliers, C’est vraiment réussi.

Le dessin est réaliste et précis. La palette de couleurs s’est même grandement enrichie depuis les styles plus sombres, voir monochromes du roy des ribauds ou de l’uchronie Bloc 109.Cet album est le plus lumineux des 3. Il semble que le sud de l’Italie et la douceur méditerranéenne soit propice à faire chatoyer la rétine du lecteur qui s’en trouve évidemment ravi.

La mise en case des scènes de combats est toujours aussi créative pour apporter tout le dynamisme nécessaire au choc des armées et au fracas des armes

 

Pourquoi vous allez aimer

Si vous aimez les aventures précédentes de Brugeas ou Toulhoat, si vous aimez les ambiances de saine camaraderie façon supporter de rugby ou de foot, si les os qui craquent et les haches qui tranchent provoquent des frissons d’excitation, cet album est fait pour vous.

Détails

  • Éditeur : DARGAUD
  • Nombre de tomes : 3
  • Parution : septembre 2019
  • Scénario : Vincent BRUGEAS
  • Dessin : Ronan TOULHOAT
  • Couleur : Rémy PENNARUN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *