La Venin tome 2 de Laurent ASTIER

La_Venin_Tome2
[Total : 1    Moyenne : 3/5]

Résumé

A la fin du tome précédent et à la suite d’un meurtre, Emily dit la Venin a quitté précipitamment le petit bourg de SILVER CREEK avec la moitié des forces de l’ordre des Etats-Unis à ses trousses. Recherchée avec forte rançon, elle débarque à GALVESTON au Texas, déguisée en nonne, sous le pseudonyme de sœur Maria. Elle se rend immédiatement à l’orphelinat de jeunes filles de la ville, dirigé par le révérend Alister COYLE et y obtient un hébergement.

Après cette introduction, l’album évolue entre scènes de flash-back expliquant sa jeunesse et l’origine de son désir de vengeance et enquête à GALVESTON à l’intérieur d’un couvent finalement assez peu catholique (elle était facile).

planche-la-venin-tome-2

L’album atteint son climax avec le terrifiant ouragan qui dévasta la ville le 8 septembre 1900, emportant une bonne partie des protagonistes de l’histoire sur son passage. Une fois la seconde vengeance d’Emily achevée, celle-ci s’enfuit avec une petite fille rescapée vers d’autres lieux à la recherche d’autres victimes expiatoires.

Dans ce sympathique second album nous croisons également l’indien et un homme un peu mystérieux désireux d’aider Emily dans sa quête. Mais comme le premier épisode, nous n’apprendrons rien de plus sur leur compte.

Mon avis

L’album est un road movie dans l’Amérique de la fin du 19ème siècle, en plein développement. L’histoire est celle d’une vengeance entre il était une fois dans l’ouest pour le côté « tu as tué mon frère prépare toi à mourir » (l’harmonica incessant en moins) et Kill Bill pour le côté, je suis implacable et je vais les tuer un par un de façon créative. L’héroïne est très jolie, d’ailleurs on sent Laurent ASTIER en pleine période MANARA pour son personnage principal.

L’histoire de ce tome 2 est finalement plus classique que le premier album qui laissait planer le mystère sur les motivations et l’univers d’Emily. Le formidable ouragan qui dévaste GALVESTON est le personnage le plus intéressant de cet album en apportant un grand coup de vent sur l’intrigue (c’est le cas de le dire, je suis carrément désopilant dans cette critique) et une certaine remise à plat plutôt à propos, tant on s’ennuyait un peu sur la première partie. Maintenant que les motivations sont plantées et qu’elles n’apportent pas grand chose à l’intrigue, nous espérons un retour à des scènes d’actions et des gunfights époustouflants qui font tout le charme de la série depuis le début. Un duel bien rythmé au milieu de l’ouragan, ça aurait eu pas mal de gueule quand même.

la-venin-tome-2-planche

Le dessin est classique et particulièrement dense, il y a beaucoup de cases pour chaque page correspondant au rythme rapide et violent de l’action.

Pourquoi vous allez aimer ou pas

Si vous aimez les jolies filles dans les westerns, genre les pétroleuses de Christian-Jaque sorti (1971) avec Brigitte Bardot et Claudia Cardinale ou Bandidas de Joachim Rønning et Espen Sandberg avec Salma Hayek et Pénélope Cruz, cet album est fait pour vous.

Détails

  • Éditeur : RUE DE SEVRES
  • Nombre de tomes : 2
  • Parution : Janvier 2020
  • Scénario : Laurent ASTIER
  • Dessin : Laurent ASTIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *