Couleurs de l’incendie – adapté du roman de Pierre Lemaitre par Christian de Metter

[Total : 2   Moyenne : 4/5]

[Ratings]

Résumé

On retrouve Madeleine Péricourt à Paris, le jour des obsèques de son père Marcel Péricourt. Seule héritière du banquier, elle se retrouve à la tête d’une fortune très importante et d’un  groupe financier puissant. Mais le destin de Madeleine va basculer une nouvelle fois avec le geste inexpliqué de son fils Paul qui se jette d’une fenêtre de l’hôtel particulier familial.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec son fils en fauteuil, Madeleine est désemparée et prend du recul avec les affaires, confiant la gestion de la banque familiale à Gustave Joubert, fondé de pouvoir de la banque. Veuve, orpheline, fragile et fortunée, Madeleine suscite beaucoup de convoitises tant sentimentales que financières. Devant l’indépendance de Madeleine, ces convoitises se transforment en malveillance. Madeleine va chuter lourdement et devra se relever. La vengeance est un plat qui se mange froid et se paie cash !!

Nuage de mots

 

Mon avis

C’est peu de dire que nous attendions cette adaptation avec impatience tellement le travail fait par Christian de Metter sur « Au revoir la-haut » était remarquable. La peur de la déception est toujours présente dans ces cas là mais elle a très vite été balayée. La force de la première scène, la précision du dessin et la mise en scène captivent instantanément le lecteur. Le champ contre-champ montré ci-dessus et proposé par Christian de Metter est d’une puissance incroyable montrant à la fois la solitude de Madeleine et de son fils mais également la pression du microcosme politique et financier parisien.

Le talent de Pierre Lemaitre n’est plus à démontrer. Avec cet ouvrage, Christian de Metter s’impose définitivement comme un des plus grands portraitisites dans la bande dessinée. Il n’a pas d’équivalent pour transmettre les émotions de ses personnages – comme on avait déjà pu s’en rendre compte avec « Shutter Island » et « Au revoir là-haut ».

J’espère que les Editions Rue de Sèvres et Christian de Metter pourront nous proposer une nouvelle adaptation du dernier volet de la trilogie de Pierre Lemaitre démarrée avec « Au revoir là-haut » : « Miroir de nos peines »

Comment j’y suis venu

Une bande dessinée c’est une histoire et un dessin. Avec Pierre Lemaitre et Christian de Metter on peut y aller tranquille.

 

« Couleurs de l’incendie » de Christian de Metter d’après le roman de Pierre Lemaitre.

Aux éditions Rue de Sèvres

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *