ARISTOPHANIA tome 2, de Dorison et Parnotte

1 bulle2 bulles3 bulles4 bulles5 bulles (nombre de votes : 1)Loading...

Résumé

Les choses sérieuses commencent pour BASILE, VICTOR et CALIXTE, après avoir retrouvé leur mère momifiée dans un calamyrh, une substance maudite qui plonge Adèle FRANCOEUR dans un profond sommeil peuplé de sombres cauchemars. Le roi banni, magicien déchu de la cour des hyperboréens (royaume magique nordique servant de demeure de vacance au dieu Apollon quand il allait chez ses cousins THOR et LOKI) étend petit à petit son influence et une guerre se profile entre les sorciers. Pour contrer son pouvoir grandissant, ARISTOPHANIA, contre l’avis de la reine, entreprend de former les 3 enfants aux arcanes et permettre de localiser une arme (la source azur) susceptible de pouvoir apporter un nouvel équilibre dans la Force, pardon dans les forces en présence. Sous la houlette d’ARISTOPHANIA et du taciturne et inquiétant CAYENNE, les enfants entreprennent une série d’épreuves physiques et mentales dans les plus pures traditions du style. L’entraînement ressemble à celui d’Harry POTTER, HERMIONE et RON s’ils avaient suivi les enseignements de YODA et de BOUDDHA (YOUDDHA en quelque sorte), plutôt que DUMBLEDORE.

L’action se situe toujours dans les merveilleux paysages de Provence dont un nombre important de légendes (dont une sur la fondation de Marseille) racontent l’histoire de sources au jaillissement providentiel. C’est même le personnage principal du célèbre diptyque de PAGNOL, l’eau des collines (Jean de FLORETTE et Manon des sources). Les légendes abreuvent également de monstres marins légendaires comme l’horrible TARASQUE qui fera peut-être son apparition dans un prochain tome…

Outre cet entraînement, ce second tome développe la cour sombre, la bande de sombres sorciers qui entoure le roi banni. Le roi banni est une sorte de Victor HUGO maléfique qui manie vers, magie noire et pièges machiavéliques. L’album se termine d’ailleurs par un splendide stratagème qui force notre curiosité pour le prochain tome.

Mon avis

Ce second tome est dans la continuité du premier, l’histoire progresse lentement au rythme des cigales comme dirait LA FONTAINE. L’initiation des enfants aux arcanes magiques est un classique un peu revisité qui a toujours son charme si les épreuves sont imaginatives. Ce n’est pas tout à fait le cas, peut-être le seul élément un peu en deçà du premier tome beaucoup plus imaginatif.

La partie consacrée à la cour sombre est plus intéressante, même si le personnage du roi banni, un peu plus présent, est encore peu développé dans cet album.

Le dessin de PARNOTTE est toujours aussi magnifique et alterne entre des scènes de Provence gorgées de soleil et de nature d’une part et des lieux sombres industriels et misérables chers à Hugo et à Zola d’autre part. Les personnages ont tous une « trogne » inimitable qui leur confèrent un personnalité propre immédiatement reconnaissable. Une mention particulière pour la cour sombre et ses personnages inquiétants, le roi banni, Zerf ou encore Gambini.

Pourquoi vous allez aimer

Si vous êtes fans des univers de DICKENS ou des misérables de HUGO, si vous aimez le fantastique d’Harry Potter et les paysages de Provence, ce livre est fait pour vous.

Détails

  • Éditeur : DARGAUD
  • Nombre de tomes : 2/5
  • Parution : novembre 2019
  • Scénario : Xavier DORISON
  • Dessin : Joel PARNOTTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *