RENAISSANCE, Tome 2 de DUVAL, EMEM et BLANCHARD

1 bulle2 bulles3 bulles4 bulles5 bulles (nombre de votes : 1)Loading...

Résumé

La suite de l’aventure de science fiction au cœur de la Terre à l’agonie que tente désespéramment de sauver une poignée de survivants aidée par des extraterrestres super bien intentionnés…

On est toujours en 2084, la terre se meurt lentement suite à un cataclysme qui a détruit toute civilisation technologique. Les rares survivants sont regroupés en communautés et tentent de survivre difficilement. Pour tenter d’enrayer le chaos, la Fédération des Intelligences Mammifères décide d’intervenir pour enrayer l’extinction probable.

Le second tome suit les aventures de 2 groupes de protagonistes. D’un côté SWANN, un extraterrestre engagé dans la mission de sauvetage et LIZ, un ingénieur, partent à la recherche de la famille disparue de cette dernière. De l’autre, SATIE, PABLO et HÉLÈNE, un autre groupe mixte humain/ extraterrestres, cherche à comprendre l’origine d’un virus qui décime les derniers terriens.

Ce deuxième tome est un long road movie dans un monde dévasté, plein de rencontres drôles, émouvantes ou mortelles, entrecoupées d’échanges philosophico /économiques au sein de la confédération extraterrestre pour savoir si les derniers humains sont dignes d’être sauvés et à quel prix… Il y a un sentiment de pardon divin qui plane sur ce second tome.

Bref, rien ne change finalement dans cet univers…

Mon avis

Le tome 2 est dans la continuité du tome 1. L’univers est toujours très original, totalement à l’opposé de la guerre des mondes et autres méchants envahisseurs qui veulent éradiquer tous les terriens pour notre eau ou nos ressources minières (quoi que…). Les personnages sont attachants et la encore les rôles sont inversés entre les humains plutôt assez violents et les extraterrestres pacifistes pour la plupart.

Le scénario du tome 2 est un peu en retrait de celui du tome 1 qui prenait déjà son temps pour nous présenter l’univers original et les personnages. Il manque une pointe de frisson dans ce second tome qui vient du manque d’enjeux dramatiques auxquels s’identifier. Les personnages ne sont pas souvent en danger et le plan secret des extraterrestres qui se révéleraient finalement totalement machiavéliques est à peine esquissé, voir n’existe pas. On n’a pas assez le sentiment d’être manipulé pour s’attendre à un retournement majeur de situation. En outre les extraterrestres sont tout simplement omnipotents. Ils s’amusent même à reconstruire la lune dans une sorte de « grand land art cosmique » comme dit l’auteur. Du coup, on ne comprend pas toujours pourquoi ils leurs arrivent d’avoir des problèmes pour éteindre un puits de pétrole de temps en temps.

L’aventure est plutôt une fable écologique et philosophique sur l’avenir de l’humanité et notre incapacité à utiliser la technologie pour faire le bien et nettoyer notre karma. Certaines scènes comme celle de la cité soleil constituent une réflexion passionnante et une vraie réussite sur ce thème.

Les dessins sont magnifiques et très imaginatifs dans la capacité à inventer un monde extraterrestre plutôt organique. On retrouve toute la patte de l’auteur de Carmen Mc Callum dans ce nouvel album.

Pourquoi vous allez aimer

Si vous croyez qu’on fait n’importe quoi avec le changement climatique, mais si vous êtes quand même un grand optimiste, un peu geek, cet album est fait pour vous. Ça change franchement d’un scénario à la Terminator, vu et revu.

Détails

  • Éditeur : DARGAUD
  • Nombre de tomes : 2
  • Parution : septembre 2019
  • Scénario : Fred DUVAL, Frédéric BLANCHARD
  • Dessin : EMEM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *