La brigade Verhoeven, tome 2, Irène

1 bulle2 bulles3 bulles4 bulles5 bulles (nombre de votes : 2) Loading...

Résumé

Le retour du commissaire Camille Verhoeven et de sa sympathique brigade criminelle, appelée sur une scène de crime sanglante à Courbevoie. Un double meurtre de 2 femmes coupées en morceaux, la tête clouée au mur et recouverts de sang… Un crime épouvantable, incompréhensible pour la brigade qui se lance à la poursuite d’un tueur en série extrêmement méticuleux et qui semble s’intéresser de près au commissaire.

Tous les codes du genre sont respectés : fausses pistes, pièces de puzzle qui s’emboîtent petit à petit jusqu’au dénouement final. On est dans la grande tradition du genre, qui emprunte aussi bien à Jack l’éventreur qu’à Seven de David FINCHER ou le sixième sens de Michael MANN.

Le personnage principal du commissaire est attachant et possède même quelque traits de son créateur Yannick CORBOZ, dont une passion permanente pour le dessin qui l’aide à réfléchir à l’enquête comme à un album en cours de création. En dehors de Jean Claude et de ses dettes de jeu (finalement assez classique comme vulnérabilité), les autres personnages sont peu détaillés et mériteraient de gagner en profondeur dans la suite des aventures. Seul le supérieur de Camille, grand flegmatique, amoureux éternellement déçu, offre un contrepoint permettant de mettre en valeur le côté nerveux et anxieux du commissaire.

Mon avis

Je n’ai pas lu le roman, je ne peux pas comparer l’album avec le livre de Pierre LEMAITRE.

Le style graphique réaliste est simple et efficace avec une vraie mise en scène des cases tout au long de l’album. Les couleurs sont naturelles et permettent de s’immerger facilement dans l’action et l’enquête. De l’aveu du dessinateur, la scène finale a été réellement difficile à dessiner, particulièrement les 3 cases où l’on atteint le paroxysme de l’horreur.

Les personnages sont très expressifs et on s’identifie facilement aux sentiments qu’ils expriment. Par ailleurs, la voix off du tueur est bien exploitée dans le lettrage des cases.

Un excellent second album. On a hâte d’avoir la suite des aventures.

Comment j’y suis venu

Un peu par hasard en échangeant au salon du Livre de Paris, avec le dessinateur Yannick CORBIZ, très sympa, nous expliquant son travail créatif et la genèse du dessin.

Détails

  • Éditeur : Rue de Sèvres
  • Nombre de tomes : 2
  • Parution : 13 mars 2019
  • Scénario : Pascal BERTHO
  • Dessin : Yannick CORBOZ
  • Couleur : Sébastien BOUET & Fabien BLANCHOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *